Tintin et les picaros pdf

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Tintin et les picaros pdf tard, les Dupondt seront condamnés à mort et la Castafiore à la prison à vie, à l’issue d’un simulacre de procès. Ils sont accueillis à bras ouverts par le colonel Alvarez, l’aide de camp de Tapioca, qui les envoie dans une villa luxueuse, où ils sont nourris et logés en attendant que Tapioca leur accorde un entretien.

Peu à peu, ils comprennent que l’invitation était un piège : ils ne peuvent sortir qu’en étant étroitement surveillés. C’est alors que Tintin les rejoint. Il découvre que la villa est surveillée par des caméras et des micros. Sponsz qui est derrière toute cette histoire. Il prévoit, lors de la visite d’une pyramide, de simuler une fausse attaque de Picaros, les partisans d’Alcazar réfugiés dans la jungle, au cours de laquelle Tintin et ses amis seront tués.

Mais Pablo prétend avoir prévenu le général Alcazar qui, avec de vrais Picaros, viendra les sauver. Tout ceci est un piège, car Pablo collabore en fait avec Sponsz. Le véritable plan est de se débarrasser de Tintin, de ses amis, et d’Alcazar d’un seul coup. En effet, après cette prétendue évasion, un canon doit détruire le camion les transportant.

Ils se dirigent vers le camp des Picaros. Après être passés par le territoire des Arumbayas, ils parviennent chez les Picaros qu’ils découvrent ivres morts. Cet alcoolisme provient de caisses d’alcool larguées par Tapioca pour neutraliser les Picaros. San Theodoros, ils déclenchent, sans verser une seule goutte de sang, la révolution, en passant inaperçus au milieu du cortège.

Alcazar, qui gracie Tapioca à la demande de Tintin, se retrouve une fois de plus au pouvoir. Pablo est personnellement pardonné par Tintin qui n’a pas oublié que celui-ci lui avait sauvé la vie. Sponsz est à son tour gracié et renvoyé en Bordurie. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Bigotudos », moustachu partisan du général Alcazar qui a juré de ne plus se couper les moustaches jusqu’à la victoire finale. Après un atterrissage en catastrophe dans une ville « libérée » par les Bigotudos, Tintin et Haddock sont reconnus par le colonel Sponsz, un Bordure qui soutient la révolution bigotudos.

Il les enferme dans un camp de concentration avec un ministre de Tapioca qui était dans l’avion. Tintin et Haddock sont trahis par ce ministre qui les fait envoyer dans un autre camp de concentration. Mais le scénario hésite sur le rôle à attribuer à Tintin : Doit-il prendre parti ? N’apparaît-il pas que comme une victime ? Ce blocage dure plusieurs années, ce qui exaspère ses collaborateurs : en 1965, ils réalisent une page de ce Tintin et la font paraître dans un journal suisse. Les allusions à la situation politique internationale restent présentes. L’auteur ne fait pas de concession à l’ami de Tintin : Alcazar apparaît illettré, cupide et imbu de lui-même.

Cette fois-ci, je les briserai ! Comme comme je brise ce verre ! L’album révèle le prénom du Capitaine Haddock : Archibald. L’erreur fut corrigée et désormais, dans l’album, la première page affiche bien un paysage hivernal. Dans la série, Tintin garde son habituel pantalon de golf et on voit Tournesol mettre discrètement les cachets de stopalcool dans la nourriture du capitaine, le passage chez les Arumbayas a été supprimé. La querelle médiatisée entre le général Tapioca et le capitaine Haddock y est réduite. Tintin, Haddock et Tournesol partent à Tapiocapolis après l’invitation de Tapioca, tandis que dans l’album, seuls le capitaine et le professeur partent pour Tapiocapolis, Tintin les rejoint ensuite.